Comment se former aux métiers du développement durable ?

Intégrer l’impact sociétal et la notion de respect de l’environnement au cœur de son métier n’est aujourd’hui plus une option. Ce sont des préoccupations majeures à prendre en compte dans le monde professionnel. Pour cela, il est possible de se former aux métiers du développement durable. Comment faire ?

Métiers du développement durable : quelle formation ?

Aujourd’hui, il n’est plus possible d’exercer un métier dans le commerce, les RH ou le marketing sans prendre en compte l’aspect social et l’aspect environnemental.

A lire aussi : Comment commencer l’écriture d’un livre ?

Ainsi, suivre une formation dans une école axée sur le développement durable permet d’intégrer ces enjeux dans son futur métier, et donc, répondre à la demande du marché du travail. C’est notamment ce que propose l’ESG Green.

La formation peut se faire après l’obtention du bac, mais également à Bac +5. Tout dépend de votre parcours (master, bachelor, etc).

A lire aussi : Optimiser les rencontres entre parents et professeurs : stratégies et conseils pratiques

Quelles conditions pour être admis dans une école proposant un tel cursus ?

L’admission pour suivre un tel cursus se fait après le baccalauréat. Pour autant, il n’est pas forcément nécessaire pour les futurs bacheliers de prendre des spécialités en rapport avec les ressources humaines, le marketing ou le commerce.

C’est évidemment un atout, mais pas une condition d’admission. Parmi les spécialités du bac qui peuvent représenter un plus au moment de l’instruction de votre dossier d’admission, on peut citer par exemple les SES (sciences économiques et sociales), les sciences politiques ou encore la géopolitique.

Quels métiers font suite à un tel cursus scolaire ?

Suivre une formation dans une école axée sur le développement durable et une chose, savoir sur quels métiers cela débouche en est une autre. Quels sont donc les secteurs dans lesquels vous pouvez exercer après une telle formation ?

Le marketing écologique et éthique

Le marketing éthique et écologique est parfois présenté comme la nouvelle mode du moment. Pourtant, c’est bien plus que cela. En effet, l’idée est de valoriser et de transmettre les valeurs éthiques et responsables par le biais de la communication. Cette forme de marketing ne vise pas uniquement à déterminer les besoins et les attentes du consommateur. Elle sert également à communiquer sur les valeurs éco-responsables et sociétales de l’entreprise. C’est donc une manière de valoriser l’entreprise et de se différencier par rapport à la concurrence.

Dans le marketing éthique et écologique, de nombreuses professions sont envisageables. Cela peut-être par exemple chef de produit web, responsable de marque, directeur marketing, responsable web marketing, etc.

Les ressources humaines intégrant un aspect équitable, sociable et durable

La gestion durable des ressources humaines, voilà probablement ce qui caractérise le XXIe siècle en matière de RH. Le concept de développement durable s’applique aux ressources humaines selon trois grands axes de développement : la préservation de l’environnement, l’équité sociale et l’impact économique.

Ces trois grands axes peuvent prendre de très nombreuses formes et s’appliquer à quantité de postes et profils tels que : responsable ressources humaines, chargée de recrutement, directeur des RH, etc.

La communication externe ou interne

L’application de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) vaut également pour la communication externe et interne. Ainsi, les préoccupations sociétales, économiques et environnementales de l’entreprise transparaissent au travers du choix des supports de communication, de la transparence de l’entreprise et de sa forme de gouvernance.

En pratique, les métiers qui recrutent en communication RSE sont par exemple les attachés de presse, les chefs de projet, les rédacteurs, les media planner et autres chargé de communication.

Quelle est l’importance de la RSE dans une entreprise ?

La responsabilité sociétale des entreprises est désormais perçue comme un levier de performance. En effet, elle inscrit l’entreprise dans une dynamique d’amélioration continue, une amélioration qui se fait en s’appuyant sur 5 piliers : le territoire, la gouvernance, l’économie, l’aspect social et l’environnement.

Par ailleurs, la RSE correspond à une véritable attente des consommateurs et des prospects.

Les formations en ligne pour se former aux métiers du développement durable

Les formations en ligne sont un moyen efficace de se former aux métiers du développement durable. Elles permettent une grande flexibilité pour les apprenants qui peuvent suivre leur formation à leur rythme, depuis n’importe quel endroit.

De nombreux organismes proposent des formations en ligne sur la RSE et le développement durable. Certains d’entre eux offrent même des certifications reconnues par l’État.

Vous devez choisir votre formation avec précaution pour éviter les arnaques ou les fausses promesses. Avant de vous inscrire, vous devez bien vérifier que l’organisme est sérieux et qu’il offre un contenu pédagogique solide et actualisé.

Il ne faut pas oublier que la théorie seule ne suffit pas pour maîtriser réellement un domaine professionnel. Vous devez compléter votre formation en ligne par une expérience pratique afin d’avoir toutes les clés nécessaires pour réussir dans ce secteur porteur.

Les compétences nécessaires pour réussir dans les métiers du développement durable

Les métiers du développement durable sont en plein essor et offrent de nombreuses opportunités professionnelles. Pour réussir dans ce secteur prometteur, il est indispensable de posséder certaines compétences clés.

La première compétence à maîtriser est une bonne connaissance des enjeux environnementaux. Les professionnels du développement durable doivent connaître les problèmes écologiques actuels et futurs, ainsi que les différents moyens d’y remédier. Ils doivent aussi être au courant des réglementations en vigueur afin de proposer des solutions conformes aux normes.

La deuxième compétence importante est la capacité à analyser les données. Pour pouvoir élaborer un plan d’action ou prendre une décision éclairée, il faut savoir interpréter correctement les informations recueillies concernant l’environnement et la RSE.

Une troisième qualité cruciale est la capacité à travailler en équipe tout en étant autonome. Les projets liés au développement durable impliquent souvent plusieurs parties prenantes (associations, entreprises…). Il faut donc être capable de collaborer avec ces différentes entités tout en restant efficace sur ses missions individuelles.

Il faut avoir une bonne maîtrise des outils informatiques, notamment ceux liés aux bases de données ou encore permettant le suivi financier des projets. La maîtrise d’un logiciel SIG (Système d’Information Géographique) peut aussi s’avérer très utile lorsqu’il s’agit, par exemple, de définir le meilleur emplacement pour implanter une installation renouvelable.

Il ne faut pas oublier que certains métiers du développement durable exigent une véritable fibre commerciale, car il faut convaincre les clients potentiels de l’intérêt économique et environnemental des solutions proposées.

Pour réussir dans les métiers du développement durable, vous devez posséder une bonne connaissance des enjeux écologiques actuels et futurs, savoir analyser correctement les informations recueillies, avoir le sens du travail en équipe tout en étant autonome, maîtriser certains outils informatiques ainsi qu’une capacité à communiquer avec aisance. Posséder ces compétences clés vous aidera à faire la différence sur un marché de l’emploi très concurrentiel.

ARTICLES LIÉS