Quel est le salaire d’un maçon ?

Un maçon est un professionnel de la construction. Que ce soit sur des chantiers de travaux publics, dans la construction de maisons, des monuments à rénover ou même dans la destruction de structures, c’est un emploi polyvalent. De plus, le maçon est responsable de grosses œuvres, ce qui inclut les piliers et les poteaux, les fondations et les murs. Si ce métier vous intéresse, vous souhaitez peut-être savoir quelles sont les spécificités de l’emploi, comme le salaire, la formation et les fonctions. Découvrez-en tous les détails dans cet article.

La mission de l’emploi de maçon

Pour commencer, il faut savoir que celui exerçant cette profession peut travailler soit pour une entreprise familiale, une entreprise artisanale ou alors faire partie du BTP, soit Bâtiments Travaux Publics. C’est un métier qui est utile et nécessaire dans notre société. En effet, c’est grâce à lui qu’un bâtiment possède une réelle structure lors de sa conception. Son travail se complète avec d’autres métiers, comme les charpentiers ou les coffreurs, et même les architectes.

A lire aussi : Découvrez les multiples options de formations à distance

Ses principales missions sont les suivantes :

Un maçon expérimenté est très utile, en effet, il peut ainsi apporter ses conseils pour de meilleures isolations, performances en termes de consommation énergétique ou proposer des alternatives de matières respectueuses de l’environnement. C’est un domaine en perpétuelle évolution, de nouvelles techniques de construction arrivent souvent, et donc, c’est un métier dans lequel on apprend tout le temps.

Quel profil pour devenir maçon ?

Pour continuer, sachez que celui qui exerce ce métier possède beaucoup de savoir-faire. En effet, il doit être capable de lire des instructions de constructions et connaître les matériaux qu’il utilise, tout en manipulant des outils de toutes sortes. De plus, il doit être très minutieux et faire preuve de rigueur ; son métier étant essentiel, il ne doit pas commettre d’erreurs.

Ensuite, il faut posséder quelques qualités physiques pour exercer ce métier. Effectivement, le maçon est amené à devoir soulever des charges lourdes et même à exercer dans des positions peu agréables, comme sur les genoux. Il passe également beaucoup de temps debout. Ainsi, il faut évidemment faire preuve de résistance et de calme, dans la mesure où il est souvent amené à travailler dans des endroits en hauteur et en extérieur, être exposé à des bruits forts, à des odeurs chimiques et à la poussière.

De plus, le métier requiert une forte disponibilité. Il doit effectivement être capable de travailler en tout temps, et même de faire des heures supplémentaires pour pouvoir terminer les projets de construction. Ensuite, il peut aussi être amené à travailler le week-end, durant les jours fériés et de devoir se déplacer assez loin de chez-lui selon les chantiers. C’est donc un métier qui demande quelques sacrifices.

Enfin, il faut savoir qu’un maçon doit posséder un bon sens du travail en équipe. Il ne travaille en effet presque jamais seul, et est en constante collaboration avec les autres corps de métier. Ensuite, s’il possède sa propre entreprise, il doit pouvoir être à l’écoute de ses clients lors des devis de construction, ou de la conception de projets. Cela reste un métier très complet pour lequel il faut faire preuve de beaucoup de qualités.

Le salaire de ce corps de métier

Ce métier comprend beaucoup de possibilités d’évolutions. En effet, au sortir de sa formation, un débutant gagne en règle générale 1 500 . En revanche, cette somme peut devenir bien plus élevée selon les chemins qui vont être empruntés durant la carrière de la personne concernée.

En effet, il est parfaitement possible de travailler pour une grande entreprise privée, qui va payer plus cher ses employés en maçonnerie. Enfin, il est tout à fait envisageable de monter sa propre entreprise de construction, et de bénéficier d’un salaire plus élevé à la fin du mois.

Les avantages et les inconvénients de la profession de maçon

Comme dans tout métier, il y a des avantages et des inconvénients à être maçon. Tout d’abord, l’avantage le plus flagrant est la stabilité de l’emploi. En effet, la construction ne s’arrête jamais et les besoins en main-d’œuvre sont toujours présents. Un maçon a rarement du mal à trouver du travail.

En revanche, ce métier demande une certaine bonne condition physique, car il nécessite beaucoup de force physique pour déplacer des matériaux lourds ainsi que pour travailler sur les chantiers toute la journée. La profession peut avoir des conséquences néfastes sur la santé en général : problèmes articulaires liés aux mouvements répétitifs ou encore inhalation de poussières nuisibles pour les poumons.

Il faut noter que ce corps de métier offre aussi un point important qui est celui de pouvoir admirer concrètement le fruit de son travail ! En effet, rien n’est plus satisfaisant que d’avoir construit quelque chose avec ses propres mains. Cela permet aussi aux maçons d’être fiers du travail accompli et cela les motive certainement chaque jour pour continuer à construire avec passion et motivation !

Les perspectives d’évolution professionnelle dans le métier de maçon

En termes de perspectives d’évolution professionnelle, le métier de maçon offre plusieurs possibilités. Tout dépend des ambitions et des compétences du travailleur. Pour commencer, il est possible pour un maçon expérimenté de travailler en tant que chef d’équipe, où il sera responsable de la gestion d’un petit groupe d’ouvriers sur le chantier et supervisera leur travail.

Pour les plus motivés, une voie qui peut se présenter est celle de l’entrepreneuriat. Effectivement, avec suffisamment d’expérience dans ce domaine ainsi qu’une bonne connaissance du marché local et national, un maçon peut créer sa propre entreprise ou bien reprendre une entreprise existante. Cela permet aussi aux entrepreneurs maçons de gérer eux-mêmes leur temps ainsi que celui des employés qu’ils embaucheront à terme.

Il faut noter cependant que ces options nécessitent un certain niveau de formation complémentaire en matière d’administration afin de pouvoir comprendre la comptabilité, les finances et autres aspects administratifs liés à la création et/ou à la gestion d’une entreprise.

Pour ceux qui souhaitent poursuivre leurs études tout en restant dans cette branche professionnelle, ils peuvent envisager une formation continue au sein du secteur du bâtiment. Par exemple : suivre une formation spécialisée dans le béton armé ou encore apprendre à lire correctement des plans architecturaux afin d’améliorer leurs compétences techniques sur les chantiers.

Donc, malgré quelques inconvénients liés notamment aux conditions physiques difficiles par moment, le métier de maçon offre des perspectives d’évolution intéressantes en termes de responsabilités et pour ceux qui sont motivés par la création ou encore l’entrepreneuriat.

ARTICLES LIÉS