Comment formuler les compétences ?

L’une des meilleures manières de parfaire votre connaissance est de l’enseigner. Que cet enseignement soit transmis par une formation ou un autre moyen, une rédaction de la compétence sera toujours utile. Si vous avez du mal à savoir par où commencer pour une belle structuration, découvrez ici la bonne méthode pour formuler les compétences.

Attirer l’attention sur l’utilité réelle de la compétence

La toute première étape dans la rédaction des compétences est celle de prouver l’utilité de ces dernières. En effet, tout individu trouve une grande motivation quand il comprend et connaît la finalité de ses actions. Ainsi, vous devez commencer par donner des exemples de réalisations palpables de vos compétences. De cette manière, tout le monde prend conscience du caractère sérieux et de l’importance à acquérir cette compétence. La formulation d’une compétence commence alors par l’identification d’un métier en rapport avec celle-ci.

A découvrir également : Se former à l’une des nombreuses techniques de massage

Toujours dans l’objectif de prouver l’utilité de la compétence, vous devez mettre en exergue les attentes de la mise en pratique de la compétence. En effet, c’est bien beau de détenir une compétence, mais, il est meilleur de savoir cadrer l’application de cette compétence. Si vous prenez par exemple la capacité à scier du bois qui est une compétence en menuiserie, vous relevez l’attente de résultats qui est de scier un bois pour une longueur précise. Cette précision apporte dans l’esprit de l’apprenant un objectif que seule la compétence aide à atteindre.

La dernière chose que vous aurez à faire pour prouver l’utilité de la compétence dans votre rédaction est d’exposer l’impact de cette compétence sur la société. Autrement, vous devez exposer les observables nés de la compétence. Dans le cas de la compétence scier du bois par exemple, les observables sont clairs. Le bois une fois scié doit avoir une taille conforme à la tolérance. Ce serait comme joindre l’utile à l’agréable. Ainsi, vous démontrerez à vos apprenants que la compétence n’est pas à exercer dans le vide. Chaque application sera ainsi dédiée à la satisfaction d’un besoin présent et réel.

A lire aussi : Quelle formation en numérique ?

Décrire la technique de réalisation

La deuxième étape de votre rédaction sera consacrée à l’enseignement de la compétence proprement dite. En premier lieu, vous rappellerez que toute compétence s’exerce dans des conditions précises. Le respect de certaines règles est indispensable pour obtenir des résultats satisfaisants. C’est donc à ce niveau que vous citerez les règles de base incontournables dans le métier. Afin de rendre la rédaction efficace, n’hésitez pas à expliquer la raison d’existence de chaque règle. En enlevant le voile sur le mystère des règles, les apprenants ne seront pas tentés d’expérimenter les interdits.

En plus des règles, l’exercice de toute compétence nécessite du matériel particulier. La compétence indexe également un métier, alors la présence du matériel est fortement attendue. Vous ferez donc dans votre rédaction une liste d’outils que vous essayerez de rendre aussi complète que possible. Vous pouvez même donner des explications sur l’utilisation de chaque outil ou matériel. L’apprenant saura alors identifier lui-même la priorité entre les outils de travail. Il s’empressera à les avoir, ce qui arrange l’acquisition rapide de la compétence.

Une fois que les règles à respecter et le matériel nécessaire sont connus, vous pouvez donner la méthodologie ou le processus d’application de la compétence. Vous ferez cela en utilisant des verbes d’action et les mots adaptés au métier. Cela permettra à vos lecteurs ou à vos apprenants de poser les actions justes et adéquates. Dans le cas de la compétence à scier le bois par exemple, vous parlerez de la prise des dimensions, de la conception du plan et d’autres étapes essentielles.

Suggérer des conceptualisations

Connaître la technique pour acquérir la compétence n’est pas suffisant pour devenir un bon pratiquant. L’individu doit comprendre comment procéder durant l’application. Pour être complète, votre rédaction doit prendre cet aspect en compte. Pour cela, vous devez obligatoirement amener vos lecteurs à faire des conceptualisations. C’est seulement quand ils auront réussi à visualiser par eux-mêmes la pratique de la compétence qu’ils pourront guider leur corps à exercer la compétence afin de devenir des professionnels du métier.

La première conceptualisation que vous devez présenter doit amener le lecteur à comprendre l’organisation ou le processus. À ce niveau, vous devez expliquer pourquoi une étape vient avant une autre. Vous pouvez même y mettre des questions rhétoriques afin de guider l’intuition de l’apprenant vers la bonne réponse. C’est également à ce niveau que vous devez lui faire prendre connaissance des différents risques du métier.

La seconde conceptualisation consistera à amener votre lecteur vers l’identification des éléments indispensables pour réussir dans son entreprise. Grâce à la première conceptualisation, l’intuition de l’apprenant le guide tout seul vers les actions à mener pour avoir un résultat précis. Vous pourriez également donner des astuces pour aller vite. Il saura faire sienne la compétence afin de l’adapter au besoin sur le terrain.

ARTICLES LIÉS